La biographie

Je suis né de parents catholiques à Sydney, en Australie, le 5 mai 1970, le jour de l’apparition de Sri Gadadhara Pandita (Srimati Radharani dans Gaura lila).J'ai toujours voulu aller en Inde et ce depuis ma tendre enfance .Je me suis intéressé à la méditation dès l'âge de 7 ou 8 ans. Lors d'une de ces expériences, j'ai eu des visions de lumières éblouissantes d'un rouge intense – C’était troublant, aussi y ai-je renoncé. J’ai fait mes études au collège catholique puis j’ai étudié l’économie  à l'université de Sydney. Je n'y suis pas resté longtemps! Quelque chose en moi  avait de plus grandes aspirations que je ne pouvais plus nier. C’est alors qu’âgé de 19 ans j'ai pris un aller simple pour L'Inde . J'ai passé environ deux ans dans l'Himalaya indien et au Pakistan avant de me retrouver à Calcutta en tant que bénévole pour Mère Teresa. Mon engouement pour la sagesse védique se développait de plus en plus…J'ai poursuivi ma route jusqu'au Tamil Nadu, dans le Sud de l’Inde où j’ai séjourné  auprès d'un maitre spirituel pendant un an et demi. J'ai fait, une fois de plus, une expérience mystique auprès de lui. Mais, peu de temps après, ayant attrapé la malaria, j'ai dû abréger mon séjour.

 Je suis donc retourné en Australie où,  par la grâce de Krishna, j'ai reçu une copie de la Bhagavad Gita, écrite par Srila Bhaktivedanta Swami. À sa lecture, en une nuit seulement, ma vie a changé. Ayant trouvé enfin réponses à toutes mes questions, j'ai rejoint l'ashram du mouvement Hare Krishna. Mais étant amèrement déçu par les relations que j'y trouvai, j'ai imploré l’aide de  Krishna.

 Deux jours plus tard , je reçus les précieuses conférences de Srila Gour-Govinda Swami, l'un des meilleurs disciples de Sa Divine Grâce Srila Bhaktivedanta Swami Maharaja. En 1994, j’eus la bonne fortune de le rencontrer lors de son passage à Melbourne. Je lui ai alors demandé de me donner l'initiation. Il m'a répondu: « Oh! Mais pas si vite! Quel est ton nom? De quel pays viens-tu ?... "Puis, il a mis ses pieds de lotus dans mon cœur et m’a dit:« La relation avec le gourou est éternelle et elle est basée sur l'amour et la foi. Je t'accepte comme mon disciple. Mais surtout, ne sois pas si pressé de recevoir l'initiation… NB (Srila Prabhupada a attendu 12 ans avant de recevoir l’initiation de son maître spirituel) À cette époque, j'ai été très  étonné par cette déclaration. Je suis donc reparti pour l'Inde, encore une fois avec un aller-simple! Je suis resté auprès de Srila Gour Govinda Maharaja dans son ashrama de Bhubaneswar près de deux ans. J'ai eu la chance de recevoir ses precieux enseignements sur le Srimad Bhagavatam pendant trois à quatre heures par jour. Grâce à lui, j'ai développé un grand intérêt à entendre les écritures saintes et les divertissements de Krishna et de Sriman Mahaprabhu. Ce dernier est l'incarnation de Krishna qui est apparu dans ce monde au 15ème siècle de notre ère pour enseigner et goûter le processus de la dévotion, à travers le chant des Saints Noms. C’est seulement lorsque Srila Gour Govinda Maharaja quitta ce monde en 1996 que je pris refuge aux pieds pareils au lotus de Sa Divine Grâce Srila Bhaktivedanta Narayana Maharaja qui me donna l'initiation et le nom de Radhanatha dasa brahmacari. Je suis resté avec lui, en Inde, dans son ashrama de Mathura pendant six ans. Ensuite j'ai commencé à voyager et à enseigner ce que j'ai entendu de lui. En l'an 2003, il m'a donné sannyasa, l'ordre du renoncement, du célibat à vie.

 Je tiens à communiquer à chaque personne que je rencontre, un intérêt réel pour  la vie spirituelle. J'aime les gens, et j'essaie de les aider en leur donnant la même opportunité  que j'ai eue d'entendre les instructions des Écritures védiques. Je pense que c'est une philosophie complète. Elle est non-sectaire et peut être pratiquée par quiconque, qu’elle que soit sa culture, car elle se base sur la pratique pure du chant des Saints Noms de Dieu.

J'aime que mes conférences soient traduites intégralement tout en conservant leur touche humoristique. Je voyage principalement en Chine, Indonésie, Iran, Russie, Turquie, Arménie, Guyane, Venezuela, Mexique, Europe et Etats-Unis. Cela peut sembler beaucoup, mais en réalité ce n’est qu'une goutte dans l'océan universel.

 Je rends grâce à mes honorables et vénérés maîtres spirituels et j'espère les représenter toujours de mon mieux.

L’état Upanisads,

Hare Krishna Hare Krishna

Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama

Rama Rama Hare Hare

iti sodasakam Namnam kali-kalmasa-nasanam

Natah parataropayah sarva-vedesu drsyate

Les seize noms du Maha-mantra éliminent la contamination de cet âge de Kali. Nous ne pouvons pas trouver une meilleure méthode d'accès au monde spirituel que celle de la récitation et du chant des Saints noms de Dieu dans toute la littérature qui transmet  la sagesse védique.